Hapto-quoi ? Haptobaby

Dans deux jours, Agathe aura 6 mois. Non, en vrai, elle aura quasiment 15 mois. Dont 11 passés à communiquer avec nous, ses parents. Bizarre cette façon de voir les choses, me direz-vous… Voyons pourquoi j’introduis le sujet de cette manière.

J’ai toujours eu un fort désir de communiquer avec elle. J’ai d’ailleurs toujours senti que c’était une petite fille qui allait chambouler notre monde (au point de lui donner des petits noms féminins, de lui acheter des vêtements de fille, de lui coudre des petits accessoires aux tissus fleuris… pendant 4 mois) [« Cette nana est tarée »]. Pour ajouter à cela, son papa a toujours été très impliqué dans chaque instant de sa vie, y compris in utero. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes tournés vers l’haptonomie pour entamer cette nouvelle vie à 3.

Mon but ici n’est pas de vous présenter ce qu’est l’haptonomie. Trop long, trop complexe et surtout : je n’ai pas cette prétention. Mais alors, pourquoi écrire ce billet ? J’y viens…

A ce jour, Agathe c’est : 5 réveils par nuit en moyenne, des hurlements de frustration lorsqu’elle n’arrive pas à faire quelque chose, des minutes entières à regarder fixement des inconnus, des centaines de siestes ratées, des demandes de présence, d’attention et de communication encore et toujours, une envie de bouger et d’explorer permanente, un bébé qui n’a pas froid aux yeux.

Nous nous sommes souvent demandé si elle n’était pas ce qu’on appelle (terme à la mode) un BABI (Bébé aux besoins intenses). Nous n’avons toujours pas écarté cette hypothèse, mais ce n’est pas le sujet ici. Ceci dit, à tous les gens qui m’ont répété malgré mon ressenti de maman, souvent, avec un air d’agacement dans la voix, que « c’est normal, c’est un bébé, tous les bébés sont comme ça », je peux aujourd’hui répondre qu’ils avaient tort (à propos de ceux-là, je vous invite à aller lire mon précédent billet « Ceux qui savent (mieux que vous)« ). Et oui, ils avaient tort, car Agathe est en réalité un « bébé hapto ».


Un « bébé hapto » c’est quoi ? C’est pas bien compliqué si on schématise : un bébé qui a communiqué très tôt (souvent dès 4 mois in utero), par le mouvement, le toucher et l’intention (concept difficile à approfondir ici) avec ses parents. En pratique (oui parce qu’en fait, c’est ça qui nous intéresse) les « bébés hapto » sont (dans les grandes lignes) :

     – Profondément et fermement attentifs et curieux à ce qui les entoure (et ce dès leurs premières heures de vie) ;

    – Observateurs (et peuvent fixer pendant de longues minutes les personnes qui leurs parlent : de quoi mettre mal à l’aise quand une mamie s’approche au parc…) ;

   – Cherchent à communiquer par tous les moyens dès leur naissance (au départ par ce regard profond et fixe, plus tard en interpelant les personnes qui s’occupent d’eux si elles sont occupées à autre chose) ;

     – Tiennent et tournent très tôt leur tête afin de voir autour d’eux tout ce qui se passe ;

     – Sont volontaires et sûrs dans leurs gestes et mouvements, pleins d’assurance (et gare aux bosses) mais confiants ;

     – Exigeants envers eux-mêmes et envers leur entourage ;

     – Très tôt souriants et sociables ;

     – Petit dormeurs ;

     – (Très) demandeurs d’attention et de communication.


Quelques anecdotes personnelles :

♥ Agathe est née il y a 15 minutes et cherche mon sein. La puéricultrice tente de l’aider. Puis n’y arrivant pas elle s’adresse à nous : « Mais, vous avez fait de l’haptonomie pendant la grossesse ? » / parents interloqués : « Oui, pourquoi ? » / « Et bien regardez, c’est assez évident, elle s’énerve parce que je cherche à l’aider. »

♥ Agathe a 1 mois ½, nous sommes au parc et elle regarde les arbres. Une dame âgée vient vers nous. Agathe la regarde fixement. La dame s’approche, se met à côté d’elle  et commence à lui parler. Petite curieuse ne la lâche pas des yeux. La dame lui dit « J’ai l’impression que tu me dis tellement de choses lorsque tu me fixes comme ça. »

En mots clés ça donnerait : Calme, Demandeuse, Hypersensible, Communicante, Expressive, Tonique, Intrépide, Curieuse, Observatrice et j’en passe. Et surtout, un mot que l’on a entendu à outrance depuis sa naissance : Eveillée. Ce n’est pas tous les jours facile : suis-je une mauvaise mère d’avoir regretté à plusieurs reprises d’avoir fait de l’haptonomie ? Même si aujourd’hui, j’accepte avec bonheur ce qu’elle est ainsi que ce désir d’autonomie et de découverte qui l’anime. Même s’il n’est parfois pas possible de la laisser 30 secondes pour aller aux toilettes.


Attention : Ceci n’est pas une course au bébé parfait ! Les bébés de l’haptonomie ne sont pas des bébés précoces, plus évolués,  meilleurs ou je ne sais quoi (florilège de termes que j’adore entendre). On ne fait pas une course. On ne fait pas des enfants pour en faire des surhommes. Les « bébés hapto » sont simplement différents par quelques particularités cumulées qui les distinguent, particularités que peuvent également présenter des bébés qui n’ont pas fait d’haptonomie – et ce de par leur caractère et leur environnement.

Ce n’est pas un passage obligé : Tout comme on applique les principes éducatifs que l’on choisit selon sa sensibilité, selon son enfant, on fait de l’haptonomie seulement si l’on se sent en phase avec cette approche. Tous les papas n’ont pas le goût de s’investir si tôt dans une grossesse, toutes les mamans ne sont pas à l’aise avec le fait qu’on leur touche le ventre, tous les bébés n’ont pas envie de répondre aux appels de l’extérieur.

Les étiquettes : Avant d’être un bébé ceci, ou un bébé cela, un bébé est avant-tout lui-même, avec son caractère, son vécu et ses relations propres. Quelques pistes aident cependant à se déculpabiliser et à comprendre certaines difficultés que l’on traverse avec son bébé/enfant.


Pour approfondir :

     – Haptonomie ici ou

     – Préparation à la naissance : ce qui existe en France

Publicités

2 réflexions sur “Hapto-quoi ? Haptobaby

  1. Je retrouve bien mes deux petites filles dans cette description (Myrtille 24mois et Perline 3mois). Myrtille n’avait peur de rien. Elle a fait ses premiers pas à 8mois simplement parce qu’elle n’avait pas d’appréhension. Elle ne savait absolument pas marcher mais elle se lâchait! Elle tombait à chaque fois mais ne disait rien et recommençait. Perline a des yeux immenses et comme sa sœur elle est très curieuse et a vraiment envie de découvrir le monde. A 3mois elle commence de se retourner entraînée par sa grande sœur. La contrepartie c’est que mes filles détestent la poussette et sont incapables de s’endormir quand il y a trop de stimulation (elles sont trop curieuses et ne veulent rien rater!). Merci pour cet article et cette jolie description de nos bébés!

    J'aime

  2. Pingback: Manger avec les doigts ? C’est du propre ! | Mère veille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :